Blog > actualites > La famille Clash of Clans s’agrandit : découvrez Clash Royale

La famille Clash of Clans s’agrandit : découvrez Clash Royale



clash

Supercell, studio finlandais à l’origine de Clash of Clans et fondé en 2010, récidive avec un nouveau jeu que l’on pourrait résumer comme étant un hybride entre tower defense et jeu de cartes. Son nom ? Clash Royale. Découvrons ensemble les premières informations sur cette nouvelle licence.

Supercell ou la team aux jeux d’or

Clash of Clans n’a plus rien à prouver. Jeu le plus populaire au monde chez les deux grands acteurs de l’industrie des smartphones, à savoir iOS et Android, le jeu de stratégie rapporte à Supercell des millions de dollars chaque jour. Un succès phénoménal qui a entraîné la capitalisation en bourse du studio pour un montant de… près de 5 milliards de dollars !

Aussi incroyable qu’est la success-story de Clash of Clans, les finlandais de Supercell sont des bosseurs et ne se sont pas reposés sur leurs lauriers pour autant. En effet, après la sortie de Boom Beach en mars 2014 et le succès qu’on lui connaît, un nouveau jeu prenant place dans l’univers bien connu de Clash of Clans a été dévoilé par l’équipe, répondant au nom de Clash Royale.

Clash of Clans, deuxième du nom ?

Vous proposant de jouer seul ou en multijoueur, Clash Royale vous invitera à défendre votre château contre un adversaire grâce à l’appui de troupes de combat et de tourelles défensives. Vous aurez le choix parmi 5 à 6 types d’unités de combat différentes, qu’il faudra bien entendu collectionner puis invoquer pour envoyer à la guerre. Plus les pouvoirs de vos unités seront puissants, plus elles mettront de temps à se régénerer pour revenir sur le champ de bataille. Il faudra donc ruser et élaborer des stratégies pour espérer gagner les combats enragés qui prendront place par delà vos remparts.

Cartes à jouer ou carte bleue ?

clash

Si vous connaissez HearthStone, l’une des licences de jeu de cartes les plus prolifiques du jeu mobile, vous ne serez probablement pas dépaysés, puisque Clash Royale semble directement y puiser son inspiration pour le côté “jeu de cartes”. Sans réelle surprise, on y retrouvera un autre élément commun dont on aurait peut-être aimé se passer, j’ai nommé les achats ingame, visiblement très nombreux dans ce nouveau jeu.

S’appuyant sur un modèle bien connu du studio, le free to play, Clash Royale ne déroge pas à la règle et vous proposera de dépenser de l’argent réel afin d’investir dans l’achat de nouvelles unités, de faire évoluer votre progression ou encore de lever la limite de parties jouables par jour. Sans confirmation pour le moment, on imagine néanmoins que l’achat de personnages plus puissants sera proposé par le jeu.

Et les voisins, dans tout ça ?

Déjà disponible sur iOS et Android au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande, Clash Royale se fait encore désirer au pays du fromage malgré la proximité géographique avec le pays d’origine du studio. Néanmoins, une annonce est attendue dans les jours à venir… Il ne vous reste plus qu’à prendre votre mal en patience. Wait and see !



le

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

*Pour commenter sans s'inscrire il suffit d'entrer votre nom et de cocher "I'd rather post as a guest".